Rechercher
  • pointsuspensions

Animal sauvage

Mis à jour : avr. 1


Les canines se réveillent à l’intérieur de la bouche qui veut mordre.


Elle, elle est couchée sur le rocher. Elle est prête à être mordue par l’insecte qui voudra de son sang.

Elle recevra la bave de l’insecte dans ses veines qui sont fortes et belles et blues.

Ses veines ont déjà reçu d’autres visiteurs qui n’ont pas pu les abattre.

Elle respire et ouvre ses yeux. Sauvagement. Elle les ouvre. Ses yeux confrontent tout face à face. Tout.

Son sang fluide, rouge, chaud, chorégraphique.

Il circule.


La piqûre de l’insecte la transforme.

Soudain elle devient reptile. Animal de sang-froid à la peau écailleuse, colorée.

Maintenant, si on lui coupe la queue, elle peut la régénérer.

Quand elle était enfant, elle avait peur des reptiles car ils les voyaient comme des monstres.

Un serpent : animal vénéneux, animal létale et menaçant.


Les animaux mordent.

Mordre. Avoir une bouche pour mordre. Avoir une bouche qui est comme une porte qui conduit vers l’intérieur de soi et aussi vers l'intérieur des autres.

Mordre. Une autre forme de rapprochement.

Nous nous mangeons les uns les autres.

Sang fluide, rouge, chaud, chorégraphique.

Il circule.

Un serpent.

Sans pattes mais vénéneux.

Sans bras mais létale.

Serpent rampant.

Une fois, elle était enfant. Elle se promenait sur le sable sec et chaud d’une plage donnant sur la mer ouverte. C'était aux caraïbes.

Après chaque vague, des crabes émergeaient et changeaient rapidement d’endroit avant que la mer ne revienne caresser le sable déjà mouillé.

Les crabes laissent des petits trous qui se remplissent à nouveau avec de l’eau salée.

Elle était petite.

Elle attendait déjà le cri du serpent, mais elle ne voyait que des crabes.


Quand le soleil se couchait elle rencontrait des lézards dans la salle de bain.

Toujours en suspensions sur le mur en terre blanche. Leur peau orange devenait violette au bout de leur queue. Leur agilité l’effrayait. Ils disparaissaient tout en laissant leur queue. Leur corps était immobile alors que leurs yeux cherchaient des nouveaux points de fuite.

Elle devait faire un effort pour remarquer ces petits reptiles silencieux. Ces reptiles qui n’étaient pas menaçants. Ces reptiles qui n’étaient pas des serpents.



Les lézards sont grimpants.

Ils cherchent des nouvelles directions et comme ils ont déjà le sang-froid, faire un choix ne leur pose aucun problème.

Elle se transforme en lézard. Sous cette nouvelle forme, elle devient exploratrice des branches des arbres. Elle part explorer les trous qui ressemblent à des yeux sur certains troncs.

Elle entre à l’intérieur d’un arbre en imitant l’insecte qui l’a piqué : elle va boire une gorgée de sève.

A l’intérieur de l’arbre, elle communique avec les araignées. Les araignées sont des insectes différents de celui qui l’a piqué.

Être lézard ne lui déplaît pas.

Elle imagine qu’elle animal elle


deviendra lorsque les canines se réveilleront et la mordront.

A nouveau elle sera prête.

Son sang fluide, rouge, chorégraphique.

Il circule.

Mais cette fois elle aura le sang-froid d’un lézard.


12 vues

© 2019 by Point de suspensions

  • Facebook

Collectif Point de suspensions

point.suspensions@gmail.com | Tel: 06 19 29 63 04